PERFECTIONNEZ VOS CONNAISSANCES DES QUATRE LANGUES NATIONALES !

Ce site, pensé comme une plateforme de découverte, vous propose des contenus inédits, élaborés en complément au livre D’une pierre 4 coups, qui vous permettront d’entrer en contact de manière orginale, ludique et interactive avec les différentes langues nationales. Votre prononciation des cinq idiomes romanches n’est pas encore tout à fait au point ? L’une des expressions listées ci-dessous ne fait pas encore partie de votre répertoire ? Il est grand temps pour vous de jeter un coup d’œil aux contenus proposés sur cette page !

PARLEZ-VOUS ROMANCHE ?

Vous connaissez déjà la réponse : « Bien sûr que non ! » En effet, le romanche comprend cinq idiomes : sursilvan, sutsilvan, surmiran, puter et vallader. En 1982 a en outre été créé le Rumantsch Grischun, une langue qui se base surtout sur les idiomes puter, vallader et surmiran et qui est utilisée notamment dans le but de faciliter les échanges entre la Confédération et les romanchophones.
À vous maintenant : Voici quelques expressions du livre, gentiment lues par des collaborateurs de la Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (RTR) : Nous vous souhaitons bien du plaisir à essayer de prononcer ces expressions de différents idiomes !

Un grand merci à: Erwin Ardüser, Claudio De Pedrini, Sergio Guetg, Casper Nicca, Jachen Prevost

Batter ils tachs
litt. ‘Battre les talons’
Définition : S’enfuir à toute vitesse

Esser inamuro scu ün giat
litt. ‘Être amoureux comme un chat’
Définition : Être très amoureux

Gnir our culla pomma
litt. ‘Sortir les baies’
Définition : Passer aux aveux

In duos e duos quatter
litt. ‘En deux et deux quatre’
Définition : Très rapidement

Pel nair da l’ungla
litt. ‘Pour le noir de l’ongle’
Définition : Presque, très près

Ster scu aint in l’öli
litt. ‘Être comme dans l’huile’
Définition : …décrit le bonheur d’être en bonne santé, physique et psychique, et dans une bonne situation financière.

Betg en gargiat è cò
litt. ‘Il n’y a pas un gosier’
Définition : Il n’y a personne

Crivlar l’ora
litt. ‘Tamiser le temps’
Définition : …décrit le fait de scruter le ciel pour prévoir le temps qu’il fera.

Dar se orgels per tschivlots
litt. ‘Prétendre que les orgues sont des pipeaux’
Définition : Duper quelqu’un

Svidar igl gotter
litt. ‘Vider son jabot’
Définition : Dire ouvertement ce que l’on pense

Cheu schai il tschanc el puoz
litt. ‘CI-GÎT LE BÉLIER DANS LA MARE’
Définition : C’est là que se trouve le point critique

Esser ora sils curontin
litt. ‘Être sur les quarante-et-un’
Définition : Avoir épuisé ses forces

Esser tschocs sc’in lenn
litt. ‘Être aveugle comme un bout de bois’
Définition : Ne pas voir ou remarquer des choses évidentes

Far enzatgei per dominum clavella
litt. ‘Faire quelque chose pour le Seigneur clou à bois’
Définition : Faire quelque chose pour rien ou en vain

Haver da far il tgil plein
litt. ‘Avoir à faire plein le derrière’
Définition : Avoir beaucoup de travail à abattre

Haver enzatgi sil muc
litt. ‘Avoir quelqu’un sur le moustique’
Définition : Éprouver de la rancune à l’égard de quelqu’un

Haver in quet sc’in cavagl
litt. ‘Avoir l’orgueil d’un cheval’
Définition : Être imbu de soi-même, être prétentieux

Haver tochen las ureglias
litt. ‘En avoir jusqu’aux oreilles’
Définition : En avoir vraiment marre de quelque chose

In di ord l’jamna
litt. ‘Un jour en dehors de la semaine’
Définition : jamais

Marveglias cun siat ureglias!
litt. ‘Curiosité avec sept oreilles !’
Définition : …est la réponse que l’on donne à un interlocuteur un peu trop curieux

Metter la scrotta sper la ruosna
litt. ‘Mettre le tacon à côté du trou’
Définition : se tromper

Paterlar senza fin e misericordia
litt. ‘Parler sans fin et miséricorde’
Définition : Retenir quelqu’un avec de longs et ennuyeux discours

Schar a miez liug enzatgi
litt. ‘Laisser quelqu’un au milieu du lieu’
Définition : Ne pas se présenter à un rendez-vous

Schar siglir la chicra
litt. ‘Laisser sauter son orgueil’
Définition : Perdre les nerfs

Tgei Sibiria!
litt. ‘Quelle Sibérie !’
Définition : Il fait très froid

Tgilgiunplaun
litt. ‘Cul-au-sol’
Définition : De petite taille (enfants et adultes)

Aver mal igls tgavels
litt. ‘AVOIR MAL AUX CHEVEUX’
Définition : Manquer volontairement les cours ou le travail

Easser egn utschi vantirevel
litt. ‘Être un oiseau chanceux’
Définition : Avoir de la chance ou du succès

Easser tgutg sco l’aua da pizocels
litt. ‘Être bête comme l’eau des pizokels’
Définition : Être très bête

Volver igl clutger cugl pez angiou
Définition : …décrit une personne qui prétend révolutionner quelque chose ou qu’elle veut changer une situation du tout au tout – parfois sans en avoir les moyens.

Bütscha la ritscha!
litt. ‘Embrasse la naïade !’
Définition : Bonne chance (pour la pêche) !

Esser our d’clocca
litt. ‘Être hors de la bouteille’
Définition : Ne pas avoir toute sa raison

Far ün viadi e duos servezzans
litt. ‘Faire un voyage et deux commissions’
Définition : Atteindre deux objectifs grâce à une seule action

Manar vin in Vuclina
litt. ‘Porter du vin en Valteline’
Définition : Fournir des efforts superflus et dénués de sens

Quai nun es teis amulain
litt. ‘Ce n’est pas ta table de multiplication’
Définition : Ce ne sont pas tes affaires

Vulair rom e tom e mez Milan
litt. ‘Vouloir rom, tom et la moitié de Milan’
Définition : Tout vouloir, sans concession

Far chalenders
litt. ‘Faire des calendriers’
Définition : Ne pas avoir le moral, être déprimé

Quai va sco da baiver aua
litt. ‘Ça va comme boire de l’eau’
Définition : Cela se déroule ou fonctionne parfaitement

EXPRESSIONS DIALECTALES DU GRIGIONITALIANO

Pas tout le monde sait que la Suisse italienne est composée également de quatre vallées situées dans le Canton des Grisons (le Val Mesolcina, le Val Calanca, le Val Bregaglia et le Valposchiavo), regroupées sous le terme Grigionitaliano.
Ci-dessous, nous vous présentons certaines expressions, véritables perles linguistiques, typiques de certains dialectes de ces régions.

Vous connaissez d’autres expressions typiques du Grigionitaliano? N’hésitez pas à nous les signaler via email : info@pgi.ch

TU VOIS COMMENT ?

Ces Suisses romand-e-s, comment ils/elles parlent ? Vous connaissez bien sûr de nombreux « helvétismes », mais savez-vous qu’il existe également des expressions idiomatiques utilisées uniquement en Romandie ? Dans l’ouvrage D’une pierre 4 coups, les expressions Ne pas se prendre pour la queue de la poire (‘être imbu de soi-même, être prétentieux’) et Y a pas l’feu au lac (‘rien ne presse, il n’y a pas d’urgence’) sont ainsi, comme on le découvre, des particularités helvétiques (cliquer ici pour lire ces extraits du livre). Et en exclusivité pour le site quadrilingues.ch, la linguiste neuchâteloise Marine Borel vous propose de (re)découvrir six autres expressions typiques de la Romandie ainsi que – clins d’œil de sa région d’origine – deux expressions utilisées uniquement dans le canton de Neuchâtel ! Les connaissiez-vous ? Dans tous les cas, vous n’aurez bientôt plus d’excuses pour ne pas les employer !


LE CLIN D’ŒIL DE NEUCHÂTEL

1. Faire un tour de Sagnard-e

Un-e Sagnard-e est un-e habitant-e de la Sagne, commune d’environ mille âmes situé dans les montagnes neuchâteloises. Et dans le canton de Neuchâtel, on dit que l’on a fait un tour de Sagnard-e quand on a fait un long détour, en général bien malgré soi, pour se rendre d’un point A à un point B. Par exemple : « À cause des travaux entre les Ponts-de-Martel et la Chaux-du-Milieu, j’ai dû fait un tour de Sagnard pour arriver à La Brévine ! » L’origine de cette expression n’est pas certaine, mais elle provient peut-être de la réputation des Sagnard-e-s d’être de bon-ne-s marcheurs/-euses et/ou du fait qu’avant la fusion des communes, la Sagne était la troisième plus grande commune du canton.

2. Faire Chaux-de-Fonds

Les Neuchâtelois-e-s « du Bas » utilisent parfois l’expression faire Chaux-de-Fonds pour dire qu’ils/elles vont rester à la table du repas pour prendre le café – au lieu d’aller le prendre au salon. Par exemple : « Si cela ne vous dérange pas, je vous propose de faire Chaux-de-Fonds aujourd’hui. » Cette expression, qui semble dater de la fin du XIXe siècle et qui trahit une certaine condescendance des Neuchâtelois-e-s à l’égard des Chaux-de-Fonniers/-ères, repose sur l’opposition entre deux pratiques différentes : alors que la « bonne société » bourgeoise du littoral quittait la salle à manger une fois le repas terminé pour aller prendre le café au salon, les habitant-e-s de la capitale horlogère avaient pour habitude de rester, en toute convivialité, à la table du repas pour y boire le café.

Références :
JELMINI Jean-Pierre (2020), Neuchâtel 1011-2011 : mille ans, mille questions, mille et une réponses, Hauterive, Attinger ; Neuchâtel, Ville de Neuchâtel.
REY Alain & CHANTREAU Sophie (2016 [1993]), Dictionnaire d’expressions et locutions, Paris, Dictionnaires Le Robert.
THIBAULT André (2012 [2004]), Dictionnaire suisse romand, Genève, Zoé.

Définition : dépeindre de manière (trop) négative l’issue d’une situation, imaginer le pire, être pessimiste.
Exemple : « Cessons de peindre le diable sur la muraille ! La situation n’est pas aussi dramatique que certains politiciens le prétendent. »


Le saviez-vous ? Cette expression est un calque de l’allemand den Teufel an die Wand malen (litt. ‘peindre le diable contre le mur’).

Définition : être ivre.
Exemple : « Quand il est arrivé à Travers, il était déjà complètement sur Soleure. »


Le saviez-vous ? L’expression se disait d’abord avoir chargé pour Soleure. Elle trouve son origine dans les tonneaux de vin que l’on amenait par bateau à Soleure – et que les matelots ne se privaient vraisemblablement pas de goûter pendant le voyage.

Définition : ne pas comprendre, ne pas parvenir à suivre (une discussion, des explications, etc.).
Exemple : « J’ai eu beau me concentrer, je n’ai pas touché le puck de toute la leçon. »


Le saviez-vous ? En Suisse romande, on utilise également l’expression avoir reçu le puck, ‘avoir perdu la tête’. Le « puck » est le disque de caoutchouc que les joueurs de hockey se passent l’un à l’autre et qu’ils doivent envoyer dans la « cage » de l’adversaire. En France, on l’appelle « palet » ; et « rondelle » au Québec.

Définition : endurer, supporter qqch (par ex. une situation difficile ou un traitement pénible de la part de quelqu’un) sans se plaindre ou répliquer.
Exemple : « Pendant des années, j’ai fait le poing dans ma poche ; mais maintenant, j’en ai assez, je vais lui dire ma façon de penser ! »


Le saviez-vous ? En Lorraine, l’expression faire le poing dans sa poche existe aussi, mais avec le sens de ‘menacer qqn en cachette’. Les expressions romande et lorraine semblent toutefois venir toutes deux de l’expression allemande die Faust (ou die Fäuste) in der Tasche ballen (litt. ‘crisper le(s) point(s) dans la poche’) que l’on peut traduire par ‘ravaler sa colère’

Définition : ne pas progresser, rencontrer des difficultés qui empêchent d’avancer (par ex. dans la réalisation d’un projet).
Exemple : « Je dois rendre mon travail de fin d’études d’ici la fin du mois, mais je n’arrive à rien, je pédale dans le yogourt. »


Le saviez-vous ? En France, on dit plutôt que l’on pédale dans la choucroute ou dans la semoule.

Définition : soutenir qqn moralement, indiquer à qqn qu’on espère que la chance lui sourira.
Exemple : « Merde pour ton examen ! Je te tiens les pouces ! »


Le saviez-vous ? Il s’agit d’un calque de l’allemand jdm die Daumen drücken (ou halten), littéralement ‘presser’ ou ‘tenir les pouces à qqn’. En France, on dit plutôt que l’on croise les doigts pour qqn

RECONNAÎTRE LES (DIALECTES) SUISSE-ALLEMANDS

D’accord, vous êtes peut-être parfaitement bilingue français-tous-les-dialectes-suisses-allemands, mais reconnaissez que, pour le commun des mortels, différencier un dialecte suisse-allemand d’un autre n’est pas chose évidente ! Ainsi, nous sommes là pour aider celles et ceux qui auraient tendance à se perdre entre des dialectes tels que le Baslerdütsch ou le Lozärnerdütsch et le Wallisertitsch ! Regardez la liste ci-dessous, notez les différences et choisissez vos dialectes préférés.

Es het öpperem de Nuggi usegjagt Robi/ZH
Äs hät äperum der Nuggi üsagjagt Daniela/VS
Aus hätts öpperem dr nuggi usegjaggt Patrick/ BE
Aus hättis öperem de Nuggi usegjaggt Murielle/BE-FR
Äs häts öppertem de Nuggi usegjagt Luisa/ SG
As häts öpperem dr Nuggi usegjagt Hildegard, Bärschwil/ SO
Als hettis öpperem de Noggi usegjagt Ennetbaden/ AG
Uf dä Fälgä si Daniela/VS
Uf dä Fälge sii Martina, Davos/GR
Uf de Fäuge sii Murielle/BE-FR
Uf dä Fäuge si Patrick/BE
Uf de Felge sy Tabea/BS
Uf dä Fälge si Luisa/SG
Uf de Felge si Robi/ZH
Der Füfär und z’Wäggli Daniela/VS
Der Fiifer und z’Wäggli Stefan/VS
SFüfi und sWeggli wöue Patrick/ BE
Dr Baze und s Weggli welle Tabea/BS
Dä Füfer und s Weggli wölle Luisa /SG
De Foifer und s’Weggli welle Robi/ZH
S Foifi und s Weggli welle Hildegard, Bärschwil/ SO
S Foifi ond s Weggli welle Manuela, Ennetbaden/ AG
Z Füfi u z Weggli wöue Murielle/BE-FR
Dr Füüfer und s Weggli wele Martina, Davos/GR
Z Füfi u z Weggli wöue Hans Peter, Münsingen/BE
Dr Füfer und ds Weggli wella Ladina/GR
Das isch kei rotä Rappu wärt Daniela/VS
Das isch ke rappä wärt Patrick/ BE
Das isch kei Rappe wärt Tabea/BS
Das isch kein Rappe/Rappä wert Luisa/SG
Das isch kein Rappe wert Robi/ZH
Das esch ken Rappe wärt Manuela, Ennetbaden/AG
Das ischt kein rappe wärt Martina, Davos/GR
Das isch kai Rappa wärt Ladina/GR
Äs Chriiz ins Chämi machu Daniela/VS
Es Chrüz ad Dili machä Patrick/BE
E Krüz an d Decki mache Tabea/BS
Äs Chrüz ad’Decki mache/machä Luisa/SG
Es Chrüz a d’Decki mache Robi/ZH
Es Chrüz ad d Deggi mache Hildegard, Bärschwil/SO
Es Chrüüz ad Tecki mache Manuela, Ennetbaden/AG
Es Chrüz ad Tili mache Hans Peter, Münsingen/BE
Es Chrüz an d Decki macha Ladina/GR
Äpper uf der Lattu ha Daniela/VS
Öpper ufdr lattä ha Patrick/BE
Öppert uf dä Latte/Lattä ha Luisa/SG
Öpper uf de Latte ha Robi/ZH
Öper ufde Latte ha Murielle/BE-FR
Öper ufm kiiker ha Martina, Davos/GR
Öper uf dr Latte ha Hans Peter, Münsingen/BE

IT | DE | FR | RO